Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/lesflorianes/www/config/ecran_securite.php on line 378
Flash N°63 - [Les FLORIANES]
Les FLORIANES

Flash N°63

dimanche 6 août 2017 par Président du conseil Syndical

Régulièrement, je suis interpellé par des résidents désireux de savoir si ce que fait ou ne fait pas le voisin est autorisé, interdit, ou simplement toléré ?
Si toutes ces questions se posent régulièrement cela signifie deux réalités.

  1. L’ensemble des 39 résidents que nous sommes n’a pas nécessairement intégré toutes les règles de vie d’une copropriété. Et tour à tour nous avons tendance à légèrement importuner notre voisin.
  2. Les 39 résidents que nous sommes ont tous très envie de vivre paisiblement aux FLORIANES

     Alors suivez le guide !

  • Les animaux 1 :
    En général, il s’agit des mammifères à 4 pattes qui aboient dont on parle. Tout le monde aura compris que vous ne pouvez pas laissez votre chien aboyer dans l’appartement, ni sur le balcon d’ailleurs. Attention quand même ! Vous pouvez être verbalisé pour maltraitance envers des animaux par la police municipale si jamais cela s’avérait être le cas.
    Concernant la petite balade du chien. Aux FLORIANES nous avons trouvé un super compromis. Vous pouvez le faire gambader dans le jardin. S’il n’y a pas d’enfants en bas âge à ce moment là. Il peut même faire sa commission. Cool ! Mais vous avez une obligation c’est de ramasser la dite commission. Oui c’est un jardin quand même ! Nous n’avons pas envie d’en avoir plein les pieds.
    Et si jamais, par inadvertance, vous oubliez votre devoir de maître en tournant la tête ailleurs au moment opportun, rassurez vous, il y aura toujours quelqu’un pour voir votre chien et nous vous adresserons personnellement une jolie facture de nettoyage à votre nom.
  • Les animaux 2 :
    Concernant les mammifères à 4 pattes mais qui miaulent cette fois. Bon, comme pour le chien, vous ne pouvez pas laisser la pauvre bête pleurer chez vous ou sur le balcon.
    Concernant les étrons ? C’est moins problématique, car le chat les cache. Donc pas de risques de se rouler dedans.
    Par contre, le chat est un éternel chasseur curieux. Vous êtes responsable de votre animal si ce dernier pénètre chez votre voisin pour lui gober son serein préféré, ou urine dans son logement pour marquer son territoire.
  • Le bruit :
    Contrairement aux idées reçues, sachez qu’émettre du bruit à n’importe quelle heure du jour et de la nuit est tout bonnement interdit en ville. Voilà c’est dit. C’est la loi.
    Après, si vous appelez la police car votre voisin perce lundi à 9h ou écoute de la musique un peu forte, toujours lundi à 9h, il y aura une forme de tolérance admise par les autorités. Le voisin bricoleur ou mélomane ne devrait pas être inquiété.
    Par contre, le dimanche toute la journée, le bricolage, même pas en rêve ! Et dans la semaine à partir de 21h et jusqu’à 8h, vous risquez d’avoir de sérieux ennuis.
  • Les travaux 1 :
    En dehors du bruit, les travaux peuvent être une forme de nuisance pour l’ensemble de la copropriété. Vous n’avez pas le droit de manière générale de modifier les éléments qui nous appartiennent à tous.
    Poser une climatisation sur la façade : interdit. Installer une climatisation sur la loggia sans passer par un vote d’Assemblée Générale : interdit. Toucher un mur porteur : interdit. Fermer la loggia avec des vitres pour faire une pièce supplémentaire : interdit. Changer la couleur des gardes corps, des volets roulants : interdit. Installer un lave quelque chose sur le balcon et utiliser la descente des eaux fluviales comme évacuation : interdit.
    Ne prenez pas l’interdiction à la légère. Car les juges ne plaisantent pas franchement avec les règles d’une copropriété. En cas de non respect avec ses obligations, la copropriété vous assignera devant le tribunal sans hésitation. Et la partie est gagnée d’avance. C’est à dire remise en état avec pénalités par jour de retard et surveillance par un architecte désigné par la copropriété. Tous cela à vos frais bien sûr. Y compris les frais d’avocats de la copropriété.
  • Les travaux 2 :
    Après la rubrique des interdits voici celle des autorisés.
    Transformer votre cuisine en salon, le salon en chambre la cuisine en WC et la chambre en salle de bain. Pourquoi pas ! Vous pouvez même repeindre l’ensemble en noir mat si le cœur vous en dit. (Ne touchez pas à la couleur de la loggia) Après tout, c’est chez vous.
    Attention quand même. Si vous devez vous connecter sur la VMC, qui elle nous appartient à tous, vous devez en informer la copropriété au préalable.
    De manière générale, le règlement stipule que vous êtes entièrement responsable de ces travaux. C’est à dire, qu’ils ne doivent pas dans leur finalité gêner votre voisin.
    Exemple : Vous avez décidé de déplacer votre salon. Désormais, il se trouve être dessous ou à côté de la chambre du voisin. A vous de prendre les dispositions d’isolements acoustiques dans l’étude de vos travaux pour ne pas gêner votre entourage lorsque vous recevrez du monde. Si non ! Je ne détaille pas une nouvelle fois le tableau. Procès, pénalités, frais…
  • Les odeurs :
    Vous avez décidé de ne plus nettoyer votre logement. Trop fatiguant. Pourquoi pas ! Tant que l’odeur ne vient pas perturber l’appendice olfactif de votre charmante voisine.

Une odeur que l’on rencontre plus souvent dans nos copropriétés, moins désagréable, mais néanmoins interdite.
Celle du barbecue ! Alors il n’y a pas de mais, ni de si… C’est interdit point final.
On entend par barbecue, un dispositif qui permet de cuire les aliments grâce à des braises incandescentes.
Les autres systèmes, avec cuisson à gaz ou électrique ne peuvent pas être interdits. En effet, il est impossible, lorsque vous ouvrez les fenêtres de votre cuisine, de faire une différence entre une plaque de cuisson dite « plancha » à l’extérieur de votre logement et votre table de cuisson à l’intérieur, qui cuisent les aliments tous deux selon la même technologie.

 Conclusion :

La plupart des cas nommés dans ce texte ne sont pas un problème aux FLORIANES. Mais comme nous avons de nouveaux résidents locataires ou copropriétaires, il est bénéfique de rappeler lors de la rentrée de septembre des grandes règles avant que la théorie de ce texte ne devienne la pratique aux FLORIANES.

Si nous respectons toutes et tous ces grands principes, vivre aux FLORIANES restera un réel plaisir.
C’est un réel privilège de vivre en centre ville dans une petite copropriété tout en profitant du calme et des petits oiseaux.

Il est vrai que la copropriété oblige à un certain nombre de concessions. C’est ainsi. Si vous ne voulez pas accepter ces petites contraintes, il vous reste la possibilité de vendre votre bien ou de louer ailleurs…

Bonne fin de vacances à toutes et tous.
Bienvenue aux nouveaux résidents.

PS : Pour plus d’informations vous pouvez prendre aussi connaissance des Flashs N°11, N°15, N°19 et N°20 qui abordent déjà certains de ces sujets.


Accueil du site | Contacter l'auteur de ce site | Plan complet du site | | icone statistiques visites | info visites 11969

LES FLORIANES
25, Rue Lt Colonel Girard 69007 Lyon

La démocratie s'use lorsqu'on ne l'utilise pas...
© 2000-2016

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Documentations  Suivre la vie du site Flashs

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC